Caféteria girls

Publié le par sagesse

Dans le réfectoire humide
Sous la symphonie des chaises
Elles dansent en ballet morbide
Pleurent la perte des verres.

Ces yeux qui  traversent les plateaux
Ils se disent: "que savez-vous de moi?"
Puis s'éteignent aux nuages
Ils s'ouvriront demain.

Ces bouches qui s'ennuient des horaires
Elles plafonnent bas, salive sèche
Puis toussent mollement
Du produit de vaisselle.

Ces mains en craie cassantes
Qui vident des seaux de purée froide
Se ligotent et se plaignent
Et s'insultent au couteau.

Ces corps de jeune fatigue
Se plient comme des chemises.
Tatoués par le propriétaire
Ils avancent, blancs, vers les néons.

 

Commenter cet article

Amandine 22/08/2009 14:55

Magnifique...

Oliv Kronsilds 14/04/2009 11:34

C'est du vécu ?

sagesse 15/04/2009 11:01


oh que oui...