Mélancolique

Publié le par sagesse

Il y a des soirées d'été italiens
Aux brillantes liqueurs de blasphème
Envers la pureté virginale
Qui transforment le sang en vin

Il y a des hivers de lumière pâle
Aux épais fauteuils ravagés
Au traditions bien ancrées
Dans la chaleur familiale

Il y a des maisons ouvertes
Qui laissent rentrer le printemps
Comme un ami qui apporte
Des nouvelles des quatre vents

Il y a des crépuscules d'octobre humides
Encombrées d'humains maladroits
Qui s'empêtrent dans les pavés froids
Et les flaques de feuilles acides

Il y a des heures célestes
Pour célébrer la réalité
Et d'autres plus funestes
Dans lesquelles on s'abîme

l y a des minutes de silence
En l'honneur de la honte
Il y a des minutes graciles
Où l'on se sent important

Il y a un temps pour tout

Et pour le moment
Vous trouverez ça pathétique

Je rêve de tout de rien
Je suis mélancolique



Commenter cet article

Kronsilds 09/02/2009 20:10

ça me donne envie de le déclamer à haute voix, alors qu'il est si intime dans son texte.

sagesse 09/02/2009 22:20


Mais je t'en prie, Kronsilds, déclame donc!