Tu n'existes plus (sauf tard le soir)

Publié le par sagesse



Comme certains sautent de falaises sans parachute, le grand plongeon vers le vide
Je t'ai effacé
Je t'ai effacé
Tu n'existes plus dans ma mémoire
Tu n'existes plus dans ma vie
Sauf parfois tard le soir quand mes poumons veulent respirer ton air
Je m'asphixie, je ne respire plus
Alors ma planète s'arrête de tourner
Doucement
S'incline de l'autre côté
Et recommence à tourner
Lentement
Puis de plus en plus rapidement
Commence une nouvelle ère glaciaire de ma mémoire
Je t'ai gelé
Je t'ai gelé
Tu n'existes plus dans mes connexions
Tu n'existes plus dans mes visions
Sauf parfois tard le soir quand ma peau veut se baigner à la lueur de ton regard
Je ne te sens plus
Je ne te vois plus
Alors mon pays en guerre se referme et lance par dessus les murs
De pauvres balles perdues qui tombent sur du rien
Des missiles sans charge
De pauvres balles
Je t'ai tué
Je t'ai tué
Tu n'existes plus dans mes comparaisons
Tu n'existes plus dans ma recherche du bonheur
Sauf parfois tard le soir quand mon âme met ton nom dans une bouteille et l'envoie à la chance de te retrouver.

Commenter cet article