Famille cache cache.

Publié le par sagesse

Une famille alors.                                                                                  illustration: Lili Gribouillon

Dans des draps frais.

Un matin de soleil. Des enfants crient mais pas fort car c'est loin.

Je me cache.

C'est parce qu'on joue à cache-cache.

Moi je savais pas!

Elle crie mon nom dans le tunnel, ça résonne.

Je réponds, innocente. Elle dit je t'ai trouvée.

Je dis mais je savais pas, attends je me cache, alors je vais
dans un grenier, dans une armoire, mais c'est trop tard.



Une famille, ceux qui crient, qui courent et qui te cherchent quand tu ne te cachais pas?
Une famille, ceux qui crient ton nom, pour que tu te dévoiles, et qui trahissent les codes?
Une famille ceux qui te poussent à te terrer dans un grenier dans une armoire et qui ne te cherchent plus?

Une famille alors.

Dans des draps frais.

Un matin de soleil. Et des soirées de tisanes avec des petits rires en pique, coeur, carreau.

Et des enfants qui crient au loin, pas très fort.

Commenter cet article

gari 10/01/2009 03:12

salut Sagesse , comme promis j'ais visité  le site de Claire , et j'ai vraiment apprécié , beaucoup d'humour dans  ces thèmes , les couleurs  sont  bien agencées ainsi que  la compo , elle aborde ces  traits un peut comme des composants  électronique , comme si  elle voulait mettre tout  les élément  en fusion , sous tension , malgré les couleurs vives , et le coté  un peur "BD" de certains persos ,  on sent bien  les  méssages de fonds , qui sont actuels , j'ais bien apprécié " l"homme perché "  aussi , et ses portrait un peut difformes comme oppréssés ; j'ai mis son site en lien chez moi , je n'est pas pu lui laisser de méssage , car je ne suis pas abonné MY SPACE ,j'ai bien éssayé une fois , mais c'est trop compliqué coté disign pour moi ; voila , je te souhaite un tres bon week end , et encore merci  pour ca ; je repasserais te lire , là il est un peut tard ; bien à toi Gari

Oliv kronsilds 22/12/2008 23:34

J'aime ta façon de décrire cette vie en contretemps, qui, en musique, donnent la sensation du rythme syncopé. Celui qui porte le pas des danseurs.

L' écrit-vain ? 21/12/2008 13:34

Vraiment des mots tres émouvants et un environnemant graphique et artistique tres joli.Connais tu la canson de Maxime le Forestier sur la famille ?

sagesse 22/12/2008 13:16


On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille..." Magnifique chanson pour le voyageur égaré! Merci!