Vie d'éponge

Publié le par sagesse

Accrochée à ma falaise,
Avec mes potes les coraux
Je danse cahotiquement
Au gré des courants
Mais parfois lorsque la tempête
M'arrache des côteaux
La tête songeuse, l'âme spongieuse
Je me promène de par la vie
de par les gens
de par le monde
Dans le silence
J'observe et j'absorbe
Et je gonfle
je gonfle!
Les phénomènes s'inflitrent en moi
Comme l'eau dans la paroi poreuse
Et je me stratifie,
parfois je glisse et me résorbe
Je suis ce morceau perméable
Comme on me presse violemment
je coule
je coule!
Je deviens molle
Je deviens sèche
Selon ce qui me transperce
Toujours je vogue
Sur les talus de silice
qui vole comme une danseuse étoile
Sur les parterres de l'océan
Pierre qui roule amasse l'eau
En son for de phrases et de mots
Pour ainsi dire j'avale mais ne saisis jamais
Je suis traversée
Car cela ressort
Si l'on m'essore!

Commenter cet article

L' écrit-vain ? 21/12/2008 13:30

Bravo! c est tres beau, imaginatif, philosophique...mais le drame d un eponge n est il pas de rester seche abandonnée malodorante...

sagesse 22/12/2008 12:39


Les éponges domestiques, peut-être...


Koulou 17/12/2008 20:14

ton design est bien sympa, mais ce soir.. j'ai pas le courage de te lire ;)

Nettoue 16/12/2008 06:29

C'est trés innatendu, et cel fait son charme. Reste que même intelligamment écrits comme tu l'as fait, la vie d'une éponge en luberté est bien plus agréable que celle en plastic condamnée ç nettoyer les assiettes. Une bien bonne idée, de bien bon petit écritAmicalementNettoue