Apocalypse mais je vous aime

Publié le par sagesse


"Les océans taris sous nos pieds produisent un incessant bruit de sel"bild0007.jpg

En fractales
Divisés à l'infini
Chairs mouvantes
Cette volupté reflétait bien ma réalité.
Une extraction comme une cuillère
qui fait sauter un
sauf tous.
Pourquoi
Pourtant, j'étais arrivée
Indissociable de toi.
Autre, il faut bien que je me mêle
Puisque nous sommes si nombreux
Vient ce jour où tous les grains de peau se frôlent.
Nous devons alors nous regarder
En hurlant
Ou en riant.
"Mmmmmm"
Nos bouches scellées ne peuvent s'entrouvrir.
Il faut appréhender par le corps.
Cela ne se passe pas comme on veut.
Certains sont livrés
Paquets dans la masse
Certains solidaires
Font mur de chair.
Autre, il faut bien que je m'accroche
Et que parfois je me renverse
Pour me protéger du soleil.

Commenter cet article

Oliv Kronsilds 25/03/2008 19:17

Je ne voudrais pas dire, mais tu me manque ! :D

gari 25/03/2008 00:57

en  vacance peut etre ,   bonne inspiration !

Oliv Kronsilds 17/03/2008 18:32

Avancée du desert des chairs.La matière est la même, mais la fusion difficile.Reste peau contre peau et les sensations tactiles.l'apocalypse révelera ce qu'il faut taire.En attendant protégeons nous du soleil

syboule 16/03/2008 22:18

il est de plus en plus beau ton blog !!! bravo !!

gari 16/03/2008 22:08

" les océans  taris sous nos peids produisent  un incessant bruit de sel"rien que cette phrase , et on y est ,  rien que cette phrase , et des regerts ....c'est bizarre  , pourtant l'ambiance de ton blog , me ressource ,enfin....    elle me plait en tout cas , merci   pour ca ps/ j'expose à metz  courant  mai  ou juin ,  rien n'est fixé ,