Un enterrement

Publié le par sagesse

undefinedJe m'endors enterrée jusqu'au cou.

Lorsque je me réveille
On m'a maquillée en noir et blanc.

Je voudrais cacher mes yeux         
le soleil
me dévisage.

Un grand homme blond drôlement énervé
me donne des conseils
pour me comporter lorsqu'on est
enterrée et maquillée ainsi.

Mais je ne peux que rire
Car il me dit cela
les yeux rouges,
les pieds coulés dans un bloc de béton.

Comme je ris dans mon
sommeil
je ris étrangement.

Se moque du décor, des tas d'oiseaux, mais
pourquoi

On a dressé une volière
Composée de centaines de huttes montées sur pilotis.
Les oiseaux de paradis hurlent de rage.
Une femme les nourrit en jetant
du grain en l'air, une folle.

Le sable me démange
je voudrais partir de la plage
maintenant.

Commenter cet article

gari 08/03/2008 02:47

tres impressionné ! par les textes d'abord , et par l'ambiance du blog et lui meme ;  si je peut me permettre je te met , enfin ton site , en lien chez le miens ; le retrouver sera plus facile pour moi merci ...